Présentation

  • : Sexe Minettes
  • Sexe Minettes
  • : jeune sexe sexe jeune sexe18 ans Amateur
  • : Elles sont si jeunes, ces filles, et déjà accros au sexe. Elles veulent tout connaître du sexe, en expérimenter toutes les pratiques. Elles recherchent toutes les expériences avec n'importe qui si cela leur apporte de la jouissance. Si jeunes et déjà tellement salopes pour leur plaisir, et le votre.Sexe amateur avec des gamines à peine majeures
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

Derniers Commentaires

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>
Lundi 6 mai 2013 1 06 /05 /Mai /2013 12:30

 

 

J'entame la conversation par un sujet neutre : les études.

Voilà la gamine partie dans la description de son lycée, de ses profs, de ses copines. Tout y passe. Je n'ai même pas à la pousser. 

Je la regarde en écoutant plus ou moins ses paroles: elle est réellement belle, belle et désirable.

Je ne me gêne même pas pour la toiser en insistant sur les parties les plus féminines de son jeune corps. 

Enfin Noémie arrête. Elle a bien dû me raconter sa scolarité depuis la maternelle. C'est à mon tour: je commence à lui décrire vaguement la boite où je bosse, très vaguement.

Je fini par dire : 

- Je vous trouve très sympathique.
- Merci, vous l'êtes aussi.
- Et en plus vous êtes très belle 


Elle rougit, attend un moment pour continuer :  

- Vous n'êtes pas mal non plus.
- Merci, je vous trouve plus que belle, vous être très attirante, désirable.

 

 

01.jpg
 

Silence gêné. Suis-je le premier à le lui dire ?

Elle ne sait plus quoi raconter. 

Je m'approche d'elle, lui murmure que je vais l'embrasser.

Elle se tourne vers moi, l'air presque embarrassé. 

Je ne la laisse pas vraiment réagir. Je pose mes lèvres sur les siennes: en tout cas elle ne se dérobe pas.

J'essaye de rentrer ma langue dans la bouche. Je dois forcer pour le faire. Quand j'y arrive sa langue ne fait rien pour venir à la rencontre de la mienne.

J'arrête mon baiser :

 
- Je dois être le premier à vous embrasser, non ?
- Oui, c'est vrai. J'ai bien aimé.
- Si on recommençait ?
 

Elle me tend ses lèvres je lui mets à nouveau ma langue dans sa bouche.

Cette fois elle a comprit l'astuce: nous nous faisons un vrai baiser d'amoureux. 


- C'était plus agréable que le premier, me dit-elle.
- C'est toujours comme ça la première fois.
- J'ai encore envie, embrasse moi. 

Nous sommes passés du vouvoiement à tutoyement. Bon début.

 

 

02-copie-3.jpg
 

 

J'aimerai aller bien plus loin qu'un simple baiser. Je réfléchis vite: si je suis le premier à l'avoir embrassé, je vais être le premier pour tout. 

Je préfère aller doucement vers le principal. 

Nous continuons nos baisers de plus en plus longs. 

 Le temps passe vite: elle doit rentrer.

 

Avant de nous séparer, en bas de chez elle, naturellement elle me donne rendez vous pour le lendemain après midi. 

 

03-copie-4.jpg

 

 Le lendemain, sur le même banc, nous recommençons nos baisers.J'arrive à lui caresser furtivement un sein. Elle me laisse faire. 


Finalement je mets presque une semaine pour avoir l'autorisation de passer une main sous sa jupe.

Je ne sais ce qu'elle pense de notre situation... Peut être que ses parents lui seriné qu'il faut faire attention aux garçons...  


Je lui caresse le genou d'abord, je monte très lentement vers son paradis.

Elle garde les cuisses presque fermées.

J'ai tout juste la place pour trouver son bouton à travers sa culotte. Je le caresse un bon moment avant qu'elle se détende complètement en m'embrassant à pleine bouche. 

 A ce moment là seulement elle écarte les jambes, juste pour me laisser passer la main.

Je peux enfin soulever son slip et chercher en plus de son clitoris la profondeur de son vagin bien trempé de son foutre... J'y entre deux doigts sans aller bien loin.

Noémie est vierge.

 

04-copie-3.jpg

 

 

Je n'ai pas envie de lui faire mal. Je mets mon pouce pour lui caresser le bouton. 

Noémie gémit un peu.

Je sens mes doigts à l'intérieur de son sexe de pucelle serré quand elle jouit.

Elle pose sa tête sur mon épaule en disant: 

- C'est bon ce que tu m'as fait.
- Si tu veut je recommence.
- Oui, encore.

 

 

05-copie-4.jpg
 

 

Je ne me fait pas prier. Je la branle encore une fois.

Elle jouit toujours. 

Je bande comme un âne. Je lui prends une main pour qu'elle la pose sur ma queue bien tendue dans mon pantalon. Elle me masse sans trop savoir que faire. 

Je lui demande de descendre la fermeture éclair pour arriver à mon sexe. Je n'emplois pas encore de mot trop crus pour ne pas l'effaroucher.

 

 

 

 

Elle arrive enfin à prendre une décision qui me ravit: elle sort d'elle-même mon gourdin. Elle s'extasie devant ma queue pas si énorme que ça: normale simplement. 

 Elle voudrait bien faire quelque chose, mais quoi ? 

Je lui tiens a main pour lui montrer comment me faire jouir.

 

06-copie-3.jpg

Noémie apprend vite à me branler.

J'ai sorti un mouchoir pour ne pas jaillir n'importe où.

Elle me masturbe avec une maestria que je ne pensais pas possible. Elle regarde ma bite, avec attention en le faisant. 

Quand je jouis elle est étonnée du résultat. 

 

07-copie-3.jpg
 

Je constate:

 
- Merci, tu m'as bien fait jouir.
- Tu veux que je recommence?
- Tu sais un homme ne peut pas rester raide après avoir jouit, il lui faut un moment de repos.


Maintenant que nous jouons à touche pipi, j'ai besoin d'aller bien plus loin. 

Je lui demande de venir chez moi: je dispose d'une chambre isolée où elle peut venir sans crainte. 

- Nous y serons bien mieux pour nous faire ce genre de choses.
- Je veux bien, promets moi de me respecter.
- Je ne t'ai pas respectée, jusqu'à présent,
- Je crois oui.
- Alors à ce soir.

 

 

08-copie-3.jpg
 

 

Je ne pensais pas la voir le soir même. Elle savait bien où était ma chambre par je ne sais quel miracle.

Nous nous embrassons encore. 

 Je la fait asseoir sur le lit, la caresse, commence à la branler pour arrêter à mi chemin. 

Elle me demande de continuer. 

Nous serions bien mieux couchés, non ? 

 Elle s'allonge sans problème.

Je lui passe mes mains sur ses seins. Je lui dégrafe son corsage.

Noémie se laisse faire, comme elle accepte que je lui enlève son soutien gorge.

J'embrasse sa poitrine: elle a des seins magnifiques, durs à souhait, aux tétons déjà raidi par le désir. 

 

10-copie-5.jpg

Je sais qu'elle est consentante pour la suite. Je ne veux pas la brusquer. Je commence à me déshabiller.

Quand elle me voit nu, elle me regarde comme si j'était la huitième merveille du monde. Il faut dire que je bande pas mal. 

Elle m'attrape par la queue, commence à me branler, lentement. 

- Viens me caresser entre les jambes: j'en ai envie. soupire-t-elle.

- Oui, mais avant il faut que tu sois nue aussi.
- D'accord.

 

 


 

 

Noémie se déshabille devant moi, sans trop de pudeur, s'allonge, écarte les cuisses:


- Viens me faire du bien.
- Tout le bien ! Tu sais ce que ça veut dire ?
- Bien sur, tu va me dépuceler: j'en ai envie !
- Avant je vais te faire quelque chose que tu vas aimer. Écarte les jambes.

 

 

12-copie-4.jpg
 

 

Elle écoute fort bien. 

 Ses jambes ouvertes je peux enfin aller goûter à sa cyprine. Je lui lèche depuis les genoux en remontant vers son clitoris. 

 Elle est étonnée de ce que je lui fais.

Comme ce n'est pas désagréable, elle me laisse faire.

C'est quand je lui mets ma langue dans l'abricot qu'elle commence à manifester son plaisir, en geignant. Elle gémit encore plus quand je prends son clitoris dans ma bouche. 

Elle ne pensait pas qu'une telle chose se fasse. En tout cas elle en profite pour jouir encore et encore. 

Je me pose entre ses jambes. 

Pour cette première fois elle me demande de faire attention.

Je commence une très lente pénétration. 

J'arrive à sa membrane. Je m'y arrête un long moment. 

 


 13-copie-4.jpg

 

- Vas-y, je te veux totalement en moi
- Je vais te baiser, embrasse moi.
- Je vais t'embrasser quand tu me l'auras mise au fond.

 Je pousse ma pine à fond dans son con. 

Noémie pousse un léger cri. 

Je fais mes allées et venues. 

Enfin elle gémit. Elle gémit de plus en plus fort. Puis elle pousse un léger " je jouis" presque inaudible. 

 


 

 

Je sors d'elle avant de jouir. 

Elle me vois toujours bandant, me demande des baisers.

Ce que je lui fait.

Enfin elle veut me prendre la bite dans sa bouche. 

Au début je pensais elle voulait encore ma langue . Pas du tout: elle veut ma queue.

 

 

14-copie-4.jpg

Je m'allonge près d'elle

Elle vient embrasser le bout de la queue avant de descendre à la main le prépuce. Elle me masturbe presque. Enfin elle avale quasiment toute ma bite. 

Je sens sa langue sur mon gland. Je lui dis qu'elle va me faire jouir. Elle me garde dans la bouche au moment où mon sperme gicle. 

Je croyais qu'elle allait recracher le jus de mes couilles. Elle le garde, me regarde bien dans les yeux et le déguste avant de tout avaler.

Elle m'étonne: 

- Pourquoi ?
- Pourquoi, quoi ?
- Pourquoi tu as avalé mon sperme.
- Parce que je t'aime et j'ai aimé ton goût. 

 

15-copie-4.jpg
 

 

Me voilà avec une fille qui m'aime alors que pour moi elle n'est qu'un réceptacle à baise. 

Si elle m'aime je vais en profiter. 

 

Le soir suivant nous sommes à nouveau nus sur le lit. Je viens de la baiser, elle a jouit. Elle me demande de la sucer par les lèvres de sa chatte. Elle prend vite goût aux bonnes choses. 

J'ai envie de son cul. Elle savait sans doute que je finirai par le lui demander. Elle ne dit pas non. Pour elle c'est un nouveau dépucelage. 

Par contre elle ne sait par trop comment ça fonctionne, le sexe anal. 

Je lui demande de se mettre en levrette, de se mettre de la cyprine sur l'anus.

Elle m'excite quand je la vois faire sur son cul, entre ses jolies fesses.  

 

 11-copie-5.jpg

 

Elle est totalement détendue, alors que j'attendais le contraire. 

 Quand je pose ma pine sur son cul, je lui dis que je vais rentrer. Elle me demande d'y aller franchement. 

Je ne veux surtout pas qu'elle ait mal cette première fois. 

Je rentre très lentement dans son anus qui s'écarte. J'arrive à passer tout mon gland. J'arrête à ce moment là.

 

 09-copie-3.jpg

 

Je la laisse "digérer" ma queue. 

Enfin je la lui mets à fond dans le cul. 

Je la sens jouir autour de ma queue. 

Je ne peux plus me retenir. Je jouis à mon tour dans son fondement. 

Je sors d'elle la queue encore un peu bandée.

Elle me veut aussitôt dans la bouche. Je débande...

Elle arrive à me faire bander encore et me suce somme jamais. 

Je jouis dans sa bouche. 

 

 

 

 

 

Par sexeminette.erog.fr - Publié dans : Dépucelées - Communauté : Les minettes amoureuses de sexe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Liste d'articles

  • Mon copain me dépucelle !
        J'ai seize ans. Mon copain en a 17. Nous ne sommes pas ensemble depuis longtemps et notre relation se limite à des discutions et quelques baisers furtifs... Il n'est guère plus expérimenté que moi. Mais cette fois,...
  • Je dépucelle la gamine avec ma femme !
          Nous accueillons chez nous une jeune fille au pair depuis quelques temps. On s'est rendu compte que non seulement la gamine est très sympa, mais que surtout elle est ouverte à tout. Elle n'est pas du style à...
  • Il fait de moi une femme
          C'est aujourd'hui que cela doit se passer... C'est  le jour de l'anniversaire de mon copain ( Il se prénomme "Hugo" ), Je l'ai appelé ce matin pour lui souhaiter un joyeux anniversaire et je l'ai...
  • Dépucelée par surprise
          Vous savez, il arrive qu'on se lève le matin sous se douter de ce qui va arriver dans la journée. Sans avoir la moindre idée de l'évènement important qui va chambouler votre vie. Un évènement totalement imprévu...
  • Dépucelée par devant et par derrière
            Il a entraînée sa nouvelle conquète vers son terrain de jeu: son studio où il amenait toutes ses petits amies. Là, il l'a embrassée follement. Josette répondait à son baiser, sa langue se...
  • Mon dépucelage de gamine
        Il me caressa les fesses et retira mon jean. Je me retrouvai en petite culotte sur son lit, à ses côtés.   On s’embrassa, ses caresses allaient de mes fesses à ma poitrine, de ma poitrine …au bas de mon ventre… Il...
  • Dépucellée à 18 ans : génial!
         Il s’allonge à coté de moi, me prends dans ses bras et m’embrasse tendrement tout en caressant sensuellement chaque partie de mon corps.   Un peu timide, de ma main j’effleure son sexe, sa queue se met à bouger....
  • Le dépucellage de la petite Léa
        Bonjour ... Moi c'est Ben, 45 ans, employé, marié et tout et tout ... Ce que je vais vous raconter là est une histoire vraie, qui c'est passé la semaine dernière.     En week end...
  • Je me fais déniaiser par des inconnus
    Je porte une petite robe d'été blanche sans soutien-gorge et avec une petite culotte blanche dessous. J'adore sentir le tissu de mes vêtement effleurer mes tétons qui durcissent très vite et me font mouiller immédiatement.   C'est le père qui...
  • Laura dépucelée par son copain
    // Je m'appelle Laura et je vais vous raconter comment j'ai perdu ma virginité la semaine dernière. Je suis blonde, j'ai la peau blanche, les yeux verts clairs avec quelques taches de rousseur sur le visage   J'ai des seins...
Voir tous les articles de la catégorie "Dépucelées"
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés